Dépistage des stupéfiants

Dépistage des stupéfiants

4330
6
PARTAGER

-Temps moyens des durées de détection des produits stupéfiants dans l’urine, le sang et la salive:
Il s’agit ici d’indication moyennes et non d’une durée exacte qui dépend de nombreux facteurs: concentration du produit, quantité consommée, poids de la personne…De plus certains médicaments peuvent réagir positivement.
Ci-dessous indique les durées minimales et maximales de dépistage pour chaque drogue en heures. Par exemple, pour la cocaïne, il faut lire que la durée de dépistage urinaire est comprise entre 48h au minimum et 96h au maximum.

Pour le cannabis: la durée de détection dans les urines pour un usage occasionnel est de 3 à 5 jours et pour un usage régulier de 30 à 70 jours.
Dans le sang, la durée de détection est de 0h minimum à 24h maximum.
Dans la salive, la durée de détection est de 3h minimum à 6h maximum.

*Les tests immunochimiques proposés sur le bord des routes n’ont, jusqu’à présent, pas été concluants comme méthode de dépistage rapide pour le cannabis: ils laissaient passer beaucoup de personnes ayant consommé!
*Les tests salivaires immunochimiques n’ont pour l’instant aucune donnée fiable sur la durée de dépistage car l’état teste toujours différentes marques. Les données à ce sujet sont donc à prendre avec plus de précaution que les autres.

Pour la cocaïne et le crack: la durée de dépistage dans les urines est de 48h minimum à 96h maximum.
Dans le sang, la durée de dépistage est de 0h minimum à 24h maximum.
Dans la salive, la durée de détection est de 12h minimum à 24h maximum.

Pour les amphétamines, (speed, taz, MDMA…): la durée de détection dans les urines est de 48h minimum à 96h maximum.
Dans le sang, la durée de détection est de 48h minimum à 96h maximum.
Dans la salive, la durée de détection est de 12h minimum à 50h maximum.

D’autres produits stupéfiants comme le G.H.B et le L.S.D sont difficilement détectables dans le sang ainsi que dans la salive, car par exemple pour le G.H.B nous le retrouvons présent naturellement dans le corps humain. Nous parlons bien du G.H.B, et non du L.S.D…
* Seule la détection dans le sang est une preuve juridique.

L’usage illicite de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d’un an d’emprisonnement de 3750 euros d’amende.

-OU EN ES-TU AVEC LE CANNABIS OU AUTRES PRODUITS STUPÉFIANTS?
Voici quelques pistes possibles pour t’aider à te situer:

*Je ne peux pas aller voir mes ami(e)s ou passer une soirée sans consommer du « shit » ou « beuh », je m’y ennuierais trop…
*Je ne sais pas dire non lorsqu’on me propose un « joint » ou une « douille ».
*En soirée, je pense plus à re-fumer un « joint » ou « douille » qu’à profiter de ce que j’ai déjà consommé…
*Même si je ne suis pas dans de bonnes conditions (humeur, entourage,…), je consomme chaque fois que j’en ai l’occasion…
*Rien ne me motive plus, j’attends seulement le week-end…
*J’ai progressivement abandonné toute activité: culturelle, sportive…
*Mes amis sont tous des consommateurs comme moi; les autres n’ont pas d’intérêt…
*Il m’arrive d’avoir des crises d’angoisse sans savoir pourquoi…
*On me dit irritable, parfois parano…
*J’ai du mal à dormir…
*J’ai perdu beaucoup de poids…
*Mon désir et mes performances sexuelles sont à la baisse…(spéciale dédicace à papichapo)
*J’ai des problèmes gynécologiques, règles irrégulières, mycose à répétition, irritation, infection urinaires…
*Mais une fois arriver a te poser ces questions là, il est grand temps de faire quelque choses, en te trouvant une occupation, ou un travail, voir même te trouvé d’autres amies…Il est possible de gérer une consommation de cannabis ou de produits stupéfiants en soirée ou chez toi, mais ce n’est pas évident.

Mais tu n’es pas tous seul dans ce cas-là, il faut en parler et il existe plusieurs solution:

*Si tu as un ami qui ne va pas bien, tu peux aussi y trouver un soutien pour « vous entre aider ».
*Un entretien téléphonique anonyme et gratuit.
*Une rencontre avec un professionnel spécialisé: médecin, psychologues, etc…
*Ou une rencontre avec une association Techno de santé communautaire, c’est à dire composée de personnes qui, de par leur éxperiences, peuvent t’aider et te soutenir.

Ecrit par: monoxeed  image par: elmiko

6 commentaires

  1. Yep, aprés avoir re-feuilleter quelques document, la seul erreur que j’ai trouvé est pour la durée de detection dans la salive qui est plus de, 6h à 12h en pratique et 18h à 24h en théorie…Mais pour le sang non il me semble avoir partout trouvé la meme réponse.

  2. Okay man, et en ce qui concerne le test salivaire je pense pas non plus qu’on puisse être positif plus d’une bonne demi journée même après un gros tchad, ça se régénère beaucoup la salive mais le truc c’est que sur le test salivaire des flics y a 10% de faussement positifs ou négatifs vu que le test est pas fiable
    Mais dans le sang ça me paraît quand même peu, vu que le thc est une substance hydrophobe qui se fixe sur les graisses genre après un repas je pense que ça se fixe pas trop mal dans le sang, faut voir… Merci quand même pour toutes ces infos monoweed