Des coffee shop fermes à Maastricht

Des coffee shop fermes à Maastricht

966
1
PARTAGER

Vous le savez tous, une carte cannabis à était mis en place en Hollande depuis le 1er mai afin de diminuer les embouteillages, tapage nocturne et prolifération de vendeurs de drogue provoqués par l’afflux de millions d’étrangers venus acheter du cannabis dans les coffee shops, cette nouvelle législation, qui concerne dans un premier temps environ 80 des 670 coffee shops néerlandais, doit faire de ces établissements des clubs fermés comptant au maximum 2000 membres domiciliés aux Pays-Bas et âgés de plus de 18 ans. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que les quatorze coffee shops de Maastricht, pionnier de la résistance contre la carte cannabis, sont fermés depuis le 1er mai en signe de protestation contre cette mesure discriminatoire et qui selon eux entrainera une baisse importante de leur chiffre d’affaires…

Par ailleurs, histoire de vérifier si la lois était bien appliquée par tous, la ministre de l’intérieur Joëlle Milquet, a vérifié l’augmentation des mesures de contrôles. Il y a une intensification de la collaboration entre les services de la police belge et néerlandaise, avec notamment un échange continu des informations, une augmentation de la présence des polices néerlandaise et belge autour des villes comme Maastricht et le long des frontières. La ministre a également souligné l’augmentation des contrôles par la police des chemins de fer et de la route afin de renforcer la surveillance de certains trajets, la mise à disposition des chiens anti-drogues par la police fédérale, pour maintenant lutter conte la vente illégale de cannabis.
La vente illégale de cannabis dans la rue a augmenté à Maastricht et Venlo au sud-est, selon la police, ce qui n’est pas le cas pour le moment au sud et au sud-ouest des Pays-Bas. La nouvelle législation ne décourage toutefois pas certains touristes de la drogue qui se rendent plus au nord, là où la carte cannabis n’est pas encore en vigueur, comme à Nimègue dans l’Est.
D’après Florian Vingerhoeds, porte-parole de la police, « depuis quelques jours, il y a des voitures avec des plaques belges dans le centre et qui sont clairement là pour les coffee shops« . « Avant, on ne voyait jamais de plaques belges« …
Reste plus qu’à espérer pour ce joli pays qu’est la Hollande, que la nouvelle interdiction de vendre du cannabis aux étrangers dans le sud des Pays-Bas ne dopera le marché clandestin

un commentaire