L’empire financier des gangs

L’empire financier des gangs

2942
4
PARTAGER

gang2

Organisés en véritables réseaux mafieux, la centaine de gangs de Weed City ont érigé un puissant empire financier et se livrent une guerre sans merci pour le contrôle d’activités illégales dans les états américains.

Qui sont-ils ? Que font-ils ? Tout commence au lendemain d’une fumerie gigantesque et de quiz dans La Planque. Rentrés chez eux, ils cherchent à retrouver le grand frisson de la veille. On assiste alors à la création de plusieurs gangs, qui affirment haut et fort leur volonté de vivre en marge de la société établie, en quête de gloire et de richesse. Bastons et deal sont monnaie courante. Ils s’emparent rapidement d’une activité florissante qu’ils ne lâcheront plus : Le marché ô combien lucratif de la weed.

Les membres des gangs sont relativement peu nombreux mais la police de Weed City s’accorde à penser que chaque membre traite des dizaines d’individus annexes. Car évidemment les gros bonnets, qui troquent volontiers la panoplie du commercial pour celle plus présentable, du complet veston limousine de l’homme d’affaires, ne se salissent pas les
mains et emploient fréquemment les membres de structures plus petites pour alimenter leurs coffee shop : vols, pot de vin, culture de weed , racket.

Les gangs avides de développement sont situés maintenant en Jamaïque au Maroc et en Afghanistan et gèrent un important réseaux de sociétés légales comme The Big Weed Compagnie, Weed Airlines … L’expansion considérable de ces gangs a conduit la police à mettre sur pied une unité spéciale de lutte contre le crime organisé. Depuis quelque temps les liens des gangs avec les milieux mafieux sont en effet établis. Les membres les plus influents sont devenus de véritables chefs d’entreprises, et investissent dans de nombreux secteurs légaux : immobilier, Seed Bank, interim , jardinage, et pour les plus riches jeux d’argent.

Enfin faut-il préciser à l’attention d’éventuels agriculteurs non-voyous : L’écrasante majorité des citoyens de weed city n’a strictement rien à voir avec tout ça, et ne demande qu’à rouler en paix pour peu qu’on lui en laisse le droit.

Kalistera

4 commentaires