Les Légal Highs

Les Légal Highs

2903
6
PARTAGER

Depuis maintenant quelques temps, un véritable phénomène se produit sur le net, la vente de drogues dites légales se repend et augmente de plus en plus en France, ces légale highs comme on les surnommes plus couramment, échappant à la législation, ne sont pas encore classées comme stupéfiants, ils s’achètent tout simplement sur des sites internet et leur effet son très variés, puisque il s’agit de médicament parfois extrêmement puissant d’ont on ignore la composition exacte du mélange

Pourquoi en parler?
Nous parlons à ce jour de ces drogues non pas pour inciter à la consommation, mais plutôt pour informer du danger possible de ces médicaments dû à plusieurs éléments comme, sa composition dont tout le monde ignore, comme cité plus haut, où là, même les laboratoires des douanes voient affluer de plus en plus de substances non identifiées et non détectables par les chiens, puisque ils n’en sont pas habitués, mais aussi parce-que le nombre de sites commercialisant ces nirvanas en sachets a explosé passant de 314 à 690 en une année.
Pire encore, le cachet se trouve à 12 euro environ et très facilement dénichable sur internet, pour pouvoir vendre ces médicaments, certains sites se donnent une allure pseudo-scientifique. Les cachets et poudres sont présentés comme des « research chemicals », des produits pour la recherche. Certain précise même que les research chemicals ne se sont pas destinés à la consommation humaine

Les Légal Highs imitent les effets du cannabis, de l’ecstasy, de la cocaïne et des amphétamines. A peine une molécule est-elle interdite qu’une nouvelle, légèrement différente, est crée. Pas moins d’une nouvelle drogue de synthèse a fait son apparition chaque semaine l’an dernier, s’alarme l’Observatoire européen des Drogues et des Toxicomanies.

Il s’agit donc bien là encore une fois d’un manque de communication et d’information à la population, pour ainsi prévenir des dangers possibles de ces nouvelles substances dont on ignore la composition ou les effets exacts physiques ou psychiques. Mais ils existent encore un bon nombre de drogues dites lègales en France, comme par exemple, le protoxyde d’azote, normalement utilisé dans les siphons à chantilly. Dans un prochain article, dédié à ce sujet, (Vous ne le saviez peut-être pas) nous en évoquerons une large liste avec quelques détails et exemples en plus

6 commentaires