Médicament dérivé du cannabis autorisé en France

Médicament dérivé du cannabis autorisé en France

2167
1
PARTAGER

Chez nous, depuis plusieurs années déjà, un dérivé de cannabinoïde obtenu par synthèse, le dronabinol, peut être prescrit pour des douleurs chroniques dans le cadre d’une autorisation temporaire d’utilisation, cette procédure est spécialement réservée à des pathologies pour lesquelles il n’existe pas de traitement approprié. Seule même une centaine de patients en bénéficieraient à l’heure actuelle…
Voilà maintenant quelques jours, plus exactement le 09 janvier, que le Sativex (spray bucal), un médicament à base de cannabis, vient de recevoir une autorisation de mise sur le marché en France contre certains symptômes de la sclérose en plaques, une maladie définie comme neurologique chronique.


 

 

 

 

Déjà disponible en Allemagne et au Royaume-Uni, la demande de mise sur le marché dans notre pays, faite par le laboratoire pharmaceutique Almirall, a été déposée le mois de juillet 2013. Marisol Touraine, la ministre de la santé, avait quant à elle, déjà ouvert la possibilité, par un décret du 5 juin dernier, que des médicaments dérivés du cannabis fassent l’objet d’une demande d’autorisation en France.
Notre pays, était l’un des derniers en Europe où il n’était pas possible de prescrire le sativex, celui-ci était déjà enregistré en Autriche, Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Slovaquie et Suède…

Si vous désirez plus d’informations en ce qui concerne la maladie de la sclérose en plaques, veuillez cliker ici.

La France commencerait-elle à prendre un chemin différent quelle parcoure depuis maintenant quelques décennies!? Faut-il commencer par ce genre de médicament, pour un jour voir nos bureaux tabac, ou bureaux de poste, des sachets remplis de marijuana!? Tout ce que l’on peut dire, c’est que ces derniers temps, le cannabis est dans tous les esprits, le tabou semble brisé, y compris dans ceux de nos dirigeants et ministres…

un commentaire