Une momie de 2500 ans fumait de la marijuana

Une momie de 2500 ans fumait de la marijuana

1803
0
PARTAGER

Il y a 20 ans des archéologues russes ont découvert sous les terres gelées de l’Altaï la tombe d’une momie appelée « Oukok Princess » . Cette découverte très médiatisé à l’époque en raison des 2.500 ans de la momie, le corps de la femme été si bien conservé que ses tatouages ​​étaient encore bien visibles. Les scientifiques ont révélé de nombreux aspects intéressants mais le plus fascinant est le fait que, en plus d’un certain nombre d’objets trouvés dans la tombe on y retrouva de la marijuana…

Une IRM de ses restes momifiés conduit donc  les scientifiques, Andrey Letyagin et Andrey Savelov, avec l’Académie russe des sciences médicales à Novossibirsk à constater que la femme est morte à un âge précoce du cancer du sein et, fait intéressant, ils croient qu’elle consommait de la marijuana pour soulager sa douleur.

Dr Letyagin conclu:.. <<Je suis tout à fait sûr du diagnostic – qu’elle avait un cancer, elle était extrêmement émacié compte tenu de son rang assez élevé dans la société et les spécialistes de l’information obtenue sur l’étude des momies de l’élite Pazyryks, je n’ai pas d’autre explication de son état. >>

Natalia Polosmak, l’archéologue qui a découvert la tombe, a dit la même chose , de nombreuses sociétés ont cru aux bienfaits de substances psychotropes. «Dans les cultures anciennes, à partir de laquelle il est un témoignage écrit, ces analgésiques ont été utilisés, » dit-elle. « Le vin, le haschisch l’opium, la jusquiame, un extrait de la mandragore, l’aconit et chanvre indien. Les Pazyryks savait chanvre et de ses qualités. »

« C’est probablement pour cette maladie,que le cannabis était une nécessité forcée pour palier aux douleurs extrême de la jeune femme. Et elle était souvent en état altéré de l’esprit», a déclaré Polosmak.

Remarque: si cette jeune femme été une grosse consommatrice de marijuana avant même sa maladie, on aurait sans aucun doute trouvé les même raison politiquement correct que fait part cette article…

aucun commentaire